EUROPE" et élections prochaines:des contradictions et une opinion ..

vendredi 25 avril 2014
popularité : 2%

De nombreux blogs militants s’expriment sur l’attitude à observer lors des prochaines élections européennes.
Chez les amis de Bellaciao , j’ai publié ce texte sans autre prétention que d’ouvrir , chez« eux » comme ici, le débat sur quelques points.
Certains pourront s’étonner de ma remarque concernant le slogan « Sortir de l’U.E., sortir de l’euro ».
J’aurai l’occasion de de m’en expliquer dès lors que le débat s’engagera sur Rouge MIDI. Je remets donc ici cet article sans ôter« l’intro »en italique qui s’adressait aux lecteurs et intervenants de Bellaciao.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article140936#forum514411

Avertissement :

Ce site accueille des militants qui assument des divergences.

Par exemple, je continue à trouver relativement « simpliste » et réducteur l’argument qui consiste à voir du « chauvinisme a-Marxiste » du « national-communisme » chez ceux-dont je suis - qui seraient coupables de « révisionnisme » théorique.

Ne nous mentons pas :

Au prétexte qu’avec d’autres je tente d’expliquer, parce que je le crois que je le pense et donc que je le dis, que les contradictions inter capitalistes, la volonté de s’arcbouter face à la montée des colères, conduit à perfectionner toujours plus un outil de la panoplie capitaliste, le besoin de passer de l’ETAT-Nation à l« Europe des régions » , je serais un brin coupable de prendre de la « liberté » avec les notions fondamentales touchant au rapport capital/travail, à la lutte des Classes

Ce débat entre nous n’est ni nouveau, ni terminé !

Quitte à me planter, je persiste à prêter au Capital de la cohérence

- Avec un souci double, pour lui : coordonner l’EXPLOITATION dans les meilleurs conditions géopolitiques, et donner un peu de « répit » aux politiques d’AUSTERITE brutale, de proximité ( droite-Gauche, par alternance programméeavec si besoin de l’enfumage« VALLS ») , en se défaussant sur les « méchants technocrates de Bruxelles » la troïka intouchable, la mère Merkel et la BCE..qui oublierait les critères « sociaux » !

En septembre 2012, je« commettais » sur Bellaciao, un papier qui n’a pas trop vieilli

J’y notais ces extraits d’un excellent papier de Boiral du Monde Diplo

L’article est ici : https://bellaciao.org/fr/spip.php?a...

Tout Traité européen, toute stratégie hollando-chéréquienne, c’est CONTRE NOUS !

Les citations de Boiral :

  • Les interventions s’articulent autour de quelques idées fondatrices qui ont été largement relayées par le politique. La première est la nécessité d’un « nouvel ordre international ». Le cadre national serait trop étroit pour traiter des grands enjeux mondiaux dont la « complexité » et l’« interdépendance » sont sans cesse réaffirmées. Une telle analyse justifie et légitime les activités de la Commission

Plus loin il affirme :

Les pays riches sont invités à s’exprimer d’une seule voix et à unir leurs efforts dans une mission destinée à promouvoir la « stabilité » de la planète grâce à la généralisation du modèle économique dominant. Les démocraties libérales sont le « centre vital » de l’économie, de la finance et de la technologie. Ce centre, les autres pays devront l’intégrer en acceptant le commandement qu’il s’est donné

Et enfonce le clou :

.

La mondialisation financière et le développement des échanges internationaux seraient au service du progrès et de l’amélioration des conditions de vie du plus grand nombre. Or elles supposent la remise en cause des souverainetés nationales et la suppression des mesures protectionnistes. Ce credo néolibéral est souvent au centre des débats.

Ce sont les patrons qui parlent, Camarades !

Chacun retrouvera dans l’article cité ce qui m’évite d’en rajouter pour l’instant- -On verra plus tard, s’il y a débat- si nous pouvons avancer dans la réflexion.

Pour moi à l’heure qu’il est et sans développer pour ne pas alourdir davantage, deux trois questions :

- UN  :

Se rendre aux urnes le 25 mai, anniversaire-à quatre jours prés- de la VICTOIRE de notre NON piétinée par la Droite et le PS en 2088 et la complicité Sarko- Hollande (alors secrétaire du PS), serait admettre cette forfaiture et amnistier la volonté d’expression démocratique qui vit 15 449 508 de « citoyens » rejeter à 54,67% ce TCE pourri

Je boycotterai donc ce scrutin, malgré la possibilité de voir comptabilisé les votes Blancs ou « nuls » (Je me servirais de cette disposition pour d’autres scrutins)

DEUX :

Je ne partage pas -c’est une divergence assumée la façon dont certains amis abordent les enjeux en reprenant le slogan « Sortir de l’UE et sortir de l’EURO »

Non pas évidemment que je craigne comme certains sociaux démocrates qui sont au FDG, que cela semble épouser un point de vue qu’exprime le FN !

Je n’ai pas retenu cet argument pour le NON à Maasstricht, le NON au TCE !

Mais parce que je pense que cette question dite « Européenne » mérite un débat beaucoup plus ouvert..

Sans mettre la charrue avant les boeufs.

C’est à dire en partant de la CRISE SYSTEMIQUE, des enjeux (Socialisme ou barbarie) , des rapports de force capital/travail, du poids négatif que constitue l’absence d’organisation politique de CLASSE , crédible et offrant de la« visibilité d’alternative »

- Il me semble qu’il est URGENT d’avoir un échange, selon moi quasiment absent, sur quelques « petites questions ».

Je les livre en vrac :

- Avancer les slogans « sortir de l’UE et carremment »refrapper le franc« est ce révolutionnaire » ?...sans mettre en débat ce que cela signifie de besoin de hisser la Lutte des Classes à un niveau à peine imaginable, est ce bien « audible »  ?

- Face à ce que le Capital, enfoncé dans sa crise d’agonie , est en capacité de nous opposer dans son auto-défense meurtrière, est ce mobilisateur si l’on ne « voit pas » une perspective ?

-  Les questions de Classe , donc de formes inédites de Démocratie à tous les étages, ne sont elles pas à aborder en oubliant un peu la simple récitation de quelques textes fondamentaux des Marxistes ?

- Si nous ne sommes pas les « hexagonaux obtus » repliés sur notre village gaulois, comment travaillons nous le besoin de COOPERATIONS mutuellement profitables, pour les opposer aux « règles d’airain » du « capitalisme mondialisé » qui s’est doté de structures objectivement CONTRE REVOLUTIONNAIRES ( du FMI à l’UE en passant par l’OMC) ?

-Si donc le carcan européiste est fait pour paralyser les Luttes et préserver le POUVOIR du Capital avec sa chiourme, sa domesticité Ps -droites,

la question n’est elle pas davantage de « faire péter cette »Europe«  par de l’internationalisme à réinventer-y compris donc au niveau continental avec l’ensemble des forces de progrès, partis et mouvements-, plutôt que d’entretenir le flou sur la façon »d’en sortir" ?

Et donc , de pouvoir, sur le plan de notre avenir, du Socialisme , de la visée COMMUNISTE., construire un monde ou chacun peut espérer s’ en sortir , au vu de la violence de la Lutte des Classes ?

On en discute ?

A.C
{{}}


Sur la question de l’euro je renvoie à quelques arguments de SAPIR (en pdf)
Mythes et préjugés entourant la création et l’existence de la monnaie unique
http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/981/files/2012/09/Mythes-Euro.pdf



Commentaires

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur