GDF : manoeuvres en Bourse

mardi 5 avril 2005
popularité : 2%

Le gouvernement brade nos services publics et la solidarité nationale construits après la guerre par le Conseil National de la Résistance. GDF-EDF nous appartient !

La CGT pour sa part dans une déclaration intitulée :
« L’ OUVERTURE DU CAPITAL DE GAZ DE FRANCE EST INUTILE » rappelle :"

Au moment où la direction de Gaz de France annonce les négociations sur l’actionnariat salarié, l’entreprise affiche des résultats positifs de plus d’1 milliard d’euros pour 2004.[...]

LA CGT RESTE OPPOSEE A TOUTE OUVERTURE DU CAPITAL,
DONC IL NE PEUT Y AVOIR D’ACTIONNARIAT SALARIE !"

GDF : l’entrée en Bourse pourrait être reportée après le référendum (La Tribune du 04/04/05)

GDF pourrait devoir attendre l’après-référendum sur la Constitution européenne pour faire son entrée en Bourse, prévue d’ici l’été, le gouvernement ne voulant pas donner d’arguments aux partisans du « non » qui dénoncent les dérives libérales de l’Europe, selon les syndicats.

L’entreprise se prépare cependant pour être « techniquement prête début mai », a-t-elle dit lundi. GDF a déposé le 1er avril un document de base auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) relatif à l’ouverture de son capital, et convoquait lundi une réunion d’analystes pour présenter son projet.

Selon La Tribune de lundi, le groupe risque de pâtir de la montée du « non » au référendum fixé au 29 mai, tant pour la mise sur le marché des 30% du capital fixés par la loi que pour la révision —sans doute à la hausse— des tarifs du gaz.

Les opposants à la Constitution européenne, aujourd’hui majoritaires dans les sondages, ont fait du démantèlement des services publics l’une de leurs principales critiques à l’encontre de « l’Europe libérale ».

Les principales fédérations syndicales de l’énergie interrogées par l’AFP jugent que le référendum est de nature à modifier la date d’entrée en Bourse.

« On reste dans le flou, entre la date du 2 mai qui avait été annoncée à un moment et une ouverture +avant l’été+. C’est purement politique, c’est la question vis-à-vis du référendum qui se pose et pas simplement le dossier de l’ouverture du capital en lui-même. Le gouvernement joue la prudence », a déclaré à l’AFP Maurice Marion (CGT).

Pour FO, « le schéma (d’ouverture du capital) est prêt, c’est une chose sûre, et la seule difficulté que peut avoir le gouvernement c’est la montée du +non+ au référendum. Il ne serait donc pas incohérent qu’il veuille retarder l’ouverture », a estimé Jean-François Lejeune.

Un porte-parole de Bercy n’a pas fait de commentaire sur l’impact du référendum, rappelant simplement : « Le ministre de l’Economie a indiqué que cette opération se ferait à l’horizon de l’été et à ce jour aucune date n’est arrêtée ».

Matignon n’a souhaité faire aucun commentaire sur ce sujet.

Mireille Toux (CFDT) estime cependant qu’« aujourd’hui, seuls le Premier ministre et le président de la République savent s’ils vont lancer l’ouverture du capital avant ou après le référendum, c’est à ce niveau-là que cela se passe ».

Selon le calendrier fixé par Thierry Breton, Gaz de France devrait ouvrir le bal des entrées en Bourse, avant EDF à l’automne et le groupe nucléaire Areva en 2006. L’opération pourrait valoriser le plus grand groupe européen de gaz à environ 18 à 20 milliards d’euros, selon le Financial Times.

Cette incertitude sur la date exacte ne change pas le calendrier de travail de Gaz de France, qui cherche à séduire ses futurs actionnaires : dans son document transmis à l’AMF, le groupe souligne qu’il vise une hausse de 40% du dividende au titre de 2005, après une hausse de 30% l’an dernier. A l’horizon 2007-2008, GDF entend doubler le dividende payé au titre 2005.

Le groupe attend par ailleurs « d’ici les prochaines semaines » la signature par le gouvernement d’un contrat de service public concernant la révision des tarifs de gaz, qui interviendra désormais tous les trois mois, et non plus deux fois par an.

Le prix du gaz étant indexé sur celui du pétrole, qui atteint actuellement des records historiques, le groupe devrait logiquement demander à Bercy une hausse des tarifs.




Agenda

<<

2016

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur