Novartis perd son procès contre la loi indienne sur les brevets

jeudi 9 août 2007
popularité : 5%

Nous avions déjà parlé de ce procès en février dernier (voir même rubrique) : le dénouement est heureux. Nul doute qu’il comptera à l’avenir pour l’accès aux médicaments abordables pour les malades des pays pauvres.

La Haute Court de Chennai, en rejetant la demande du laboratoire suisse Novartis qui avait intenté un procès contre la loi indienne sur les brevets, vient de rendre un verdict qui fera date. Pour Médecins Sans Frontières, il s’agit avant tout d’une victoire majeure pour les millions de malades qui ont besoin de médicaments à prix abordable dans les pays en développement.

« Cette décision de justice permet à l’Inde de conserver une loi qui limite l’étendue des brevets, explique le Dr. Tido von Schoen-Angerer, directeur de la Campagne d’accès aux médicaments essentiels de MSF. Elle envoie également un signal clair aux laboratoires pharmaceutiques et aux pays riches qui souhaiteraient renforcer la protection par les brevets dans les pays en développement. »

Novartis avait en effet intenté un procès au gouvernement indien en réclamant que la loi indienne sur les brevets accorde une protection plus large sur les médicaments. Novartis justifiait son action en justice en prétendant que la loi ne respectait par la réglementation de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sur la propriété intellectuelle. La Haute Court de Chennai a apparemment rejeté toutes les demandes du laboratoire.

L’Inde avait commencé à délivrer des brevets pour se mettre en conformité avec la réglementation de l’OMC, mais avait rédigé sa loi de telle sorte que des brevets ne soient accordés que pour de réelles innovations. Cette disposition visait à empêcher une pratique courante des laboratoires qui, pour étendre la durée du brevet sur un médicament et en garder le monopole, modifient une molécule déjà existante et déposent une nouvelle demande de brevets.

Comptant parmi les plus gros producteurs de médicaments génériques du monde, l’Inde est la principale « pharmacie » des pays pauvres. Plus de 80% des médicaments utilisés par MSF dans ses programmes de lutte contre le sida viennent de producteurs de génériques indiens. Les gouvernements de pays en développement, l’Unicef ou la Fondation Clinton utilisent aussi très largement des médicaments génériques en provenance d’Inde.

Une décision favorable au laboratoire Novartis, qui aurait conduit à verrouiller la loi indienne sur les brevets, et donc rendu impossible la fabrication de génériques pour des médicaments existants, aurait eu des conséquences désastreuses sur l’accès aux médicaments génériques à prix abordables qui sont vitaux pour des millions de malades à travers le monde.

Plus de 420.000 personnes dans le monde, dont plus de 80.000 en France, ont signé la pétition lancée par Médecins Sans Frontières, demandant au laboratoire Novartis d’abandonner sa plainte. De nombreuses personnalités ont signé notre appel, parmi lesquelles Anbumani Ramadoss, ministre indien de la Santé, l’Archevêque Desmond Tutu, le Dr Michel Kazatchkine, directeur général du Fonds Mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, Stephen Lewis, ancien envoyé spécial des Nations Unies pour le sida en Afrique, Heidemarie Wieczorek-Zeul, ministre Allemand du Développement, Erik Solheim, ministre norvégien du Développement, Ruth Dreifuss, ancienne président de la Confédération suisse, des parlementaires de l’Union européenne, des Etats-Unis et d’Allemagne, ainsi que les écrivains John le Carré et Naomi Klein. Médecins Sans Frontières remercie l’ensemble des signataires de cette pétition.

Source MSF Paris, le 6 août 2007

Transmis par Linsay


Annonces

Abonnez-vous, soutenez Rouge Midi


Brèves

17 juin - Netanyahou l’apprenti sorcier.

La dis­pa­rition mys­té­rieuse de trois jeunes colons au soir du 12 juin aux alen­tours du bloc (...)

25 avril - L’U.E n’est pas l’avenir de la France.

Pierre Laval a dit beaucoup de choses au cours de sa longue vie politique. Presque toutes ont (...)

2 mars - ENFIN ! Fernando Gonzalez, l’un des cinq Cubains, a été libéré

Fernando Gonzalez, l’un des cinq Cubains, a été libéré
Le combattant antiterroriste (...)

10 janvier - SMCM de Marseille : Victoire d’une lutte exemplaire

Les sirènes des navires n’ont peut-être pas retenti dans les ports de Corse et de (...)

12 décembre 2013 - Palestine : Ça bouge en Europe. Que fait la France ?

Il y a un mois le Pré­sident de l’AFPS adressait une lettre au Premier Ministre pour lui (...)

18 novembre 2013 - Lettre ouverture de Taoufiq Tahani, président de l’AFPS, à François Hollande

Monsieur le Président de la République,
Vous vous rendez ces jours-​​ci en Israël (...)

17 octobre 2013 - Rencontre du CRIF avec le Parti Communiste

Le CRIF, cette officine communautariste qui soutient l’occupation et tous les dirigeants (...)

23 septembre 2013 - La France humiliée par l’armée israélienne d’occupation

Des diplo­mates euro­péens ont été mal­menés le 20 sep­tembre, à Khirbet al Makhoul dans la (...)

22 septembre 2013 - Maroc : la voiture du 1er ministre bloquée par les chômeurs

Maroc. Le premier ministre Benkirane bloqué par les diplômés chômeurs Benkirane sauvé par la (...)

30 juillet 2013 - Justice : La taxe de 35 euros enfin supprimée

Communiqué de la CGT
L’instauration d’un timbre fiscal de 35 €, décidée par (...)