Des néo-nazis certifiés bio

samedi 5 mai 2012
popularité : 2%

L’extrême droite est à l’offensive en Europe, la crise et l’affaiblissement des partis communistes l’y encourageant. Elle serait devenue "anti impérialiste" (elle qui a toujours soutenu les guerres coloniales), elle serait pour la sortie de l’euro afin de préserver le pouvoir d’achat des familles et voilà même que maintenant elle investit l’écologie...Preuve s’il en fallait qu’on ne peut dissocier cette question des questions de classe...

Pantalon vert et chemise à carreaux, Hans-Günter Laimer est ce qu’on appelle ici, en Basse-Bavière, "un homme, un vrai". Descendant de son tracteur, il nous accueille avec un jovial "salut !" et nous ouvre la boutique de son exploitation, tenue par sa femme. Ici, tout est local et tout est bio. Quand Laimer organise une journée portes ouvertes dans sa ferme, il y a un groupe de joueurs de flûte, une conteuse et un marché aux puces pour enfants.

Un véritable petit paradis bio, sauf que Laimer n’a rien d’un militant vert. Il est membre du conseil de l’association Midgard qui publie le magazine Umwelt&Aktiv, petite revue apparemment consacrée à l’agriculture bio où il est question de conserves de cerises et de garderies d’enfants. Mais il y est aussi question du Yule [1] et des bienfaits de la politique agricole du NPD [2], qui commercialise la revue sur Internet. Laimer a lui-même présenté sa candidature à des élections locales sous les couleurs de ce parti.

"Notre objectif est de sensibiliser les gens aux problèmes de la protection des animaux, de la protection de l’environnement et de la protection de la patrie", peut-on lire en Une de la revue. Celle-ci est d’ailleurs considérée comme "une publication de propagande cachée du NPD" par la Direction de la sécurité du territoire. Laimer conteste toute participation au magazine. Le secteur bio est largement dominé par la gauche, déplore-t-il. "Qu’est-ce que mes cornichons ont de différent par rapport à ceux d’un Vert ?"

De la protection de la nature à celle de la patrie

La protection de l’environnement n’a jamais été le domaine réservé des Verts. Ce mouvement est né au XIXe siècle en réaction à l’industrialisation. Il fut également un thème central de l’idéologie nazie qui a fait adopter deux textes de loi pour la protection des animaux et celle de l’environnement en 1933 et en 1935. La protection de la nature et celle de la patrie ainsi que l’idéologie du sang et du sol sont au cœur du discours national-socialiste. "Dans presque tous les domaines, l’idéologie nazie a servi de socle au mouvement de protection de l’environnement”, explique Nils Franke, historien et auteur d’un essai intitulé Naturschutz gegen Rechtsextremismus [3], qui vise à lutter contre le noyautage du mouvement par l’extrême droite.

Face à l’intérêt que suscitent les questions environnementales en Allemagne, le NPD s’est récemment saisi de cette thématique, explique Franke. Rhabillée aux couleurs vertes, l’idéologie nazie refait ainsi son chemin dans la société. Un nouveau mouvement du "retrait" est apparu entre Rostock et Schwerin, dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale : des familles veulent vivre "dans le respect des animaux et des traditions".

"Les thèmes écologiques sont de plus en plus importants dans les discours d’extrême droite”, explique une représentante du centre régional pour la culture démocratique à Roggentin. “Leur objectif est que les gens n’associent plus le NPD à un mouvement politique mais à un groupe établissant de simples passerelles vers la vie des citoyens". Parmi ces partisans du "retrait", un voisin nous parle d’hommes vêtus de blousons d’aviateur et de rangers qui sillonnent la région, allument des flambeaux et chantent des chants folkloriques. Il nous raconte également qu’un responsable de la sécurité intérieure vient régulièrement le voir pour prendre un café et lui demander des nouvelles du coin.

Les “bio-bruns” dans les associations d’agriculteurs

Politologue à l’université de Rostock, Gudrun Heinrich a publié en début d’année un livre intitulé Braune Ökologie [4] en partenariat avec la fondation Heinrich Böll. "Le NPD est étroitement lié aux associations et automatiquement implanté dans les zones agricoles", explique-t-elle.

Fournisseurs en matériaux agricoles écologiques, Huwald Fröhlich et Helmut Ernst se sont eux aussi installés dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale. Dans son recueil Opposition für Deutschland [5], Fröhlich affirme que l’humanisme et l’internationalisme sont "des valeurs contre-nature" et plaide pour un retour aux vertus régionales et nordiques d’autonomie. Ernst et Fröhlich sont tous les deux membres de Biopark, l’une des plus grandes associations d’agriculteurs bio en Allemagne. Biopark possède sa propre chaîne de magasins et fournit ceux de la marque Edeka.

L’association n’a découvert qu’en 2011 que des agriculteurs "bio-brun" comme Ernst, Fröhlich et bien d’autres faisaient partie de ses adhérents, explique la présidente Delia Micklich : "je n’approuve en rien l’idéologie de ces gens et je comprendrais que certains consommateurs décident de ne plus acheter de produits Biopark". Le NPD est aujourd’hui représenté dans des parlements régionaux [6], et Delia Micklich ne peut légalement rien faire tant que ses exploitations sont bien gérées. "Notre association ne peut pas se porter garante d’opinions politiques, nous ne faisons que certifier des méthodes de production agricoles", explique-t-elle. "Tant que le parti ne sera pas interdit, nous ne pourrons rien faire contre ces gens".

Par Christian Thiele | Marlene Weiss source Süddeutsche Zeitung Munich le 02/05/2012

Traduction : Caroline Lee

Transmis par Linsay


[1la fête païenne d’hiver célébrée par les peuples germaniques

[2le Parti national-démocrate allemand, néo-nazi

[3"Protection de l’environnement contre l’extrêmisme de droite"

[4l’Ecologie brune

[5"S’opposer pour l’Allemagne"

[6en Mecklembourg-Poméranie occidentale et en Saxe


Agenda

<<

2016

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Abonnez-vous, soutenez Rouge Midi


Libérez Georges Ibrahim Abdallah


Rejoignez l’Association Nationale des Communistes. (A.N.C.)

JPEG - 8 ko

L’avenir du pays dépend de notre capacité à unir toutes les forces de progrès, nous comptons sur toi !
"Voyageur, le chemin ce sont les traces de tes pas, c’est tout.
"Voyageur, il n’y a pas de chemin ; le chemin se fait en marchant.
"Et quand tu regardes derrière toi, tu vois le sentier que jamais tu ne dois à nouveau fouler."

Antonio MACHADO.


Je veux être informé des initiatives de l’ANC □ Envoyer un courriel à ancdefrance@orange.fr

Je rejoins l’ANC (cotisation annuelle à partir de 10€) □ Je verse …………

NOM…………………………………………………………………PRENOM……………………………………………………………………………………………

ADRESSE……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………...@.....................................................................................................................

A retourner accompagné d’un chèque à ANC 45 rue des dames 75017 – Paris

Lire la suite