Version imprimable de cet article Version imprimable | envoyer l'article par mail title= Envoyer par mail

"Ouvrez les yeux sur ce qui se passe en Afrique !"

jeudi 28 juillet 2011
popularité : 3%

Les 30 juin et 1er juillet dernier se tenait en Guinée équatoriale le 17ème sommet des chefs d’états africains. Invité à cette rencontre, Lula y a fait sensation...même si son propos a été peu repris dans la presse occidentale...et pour cause !

"Suivant l’exemple de l’Amérique Latine , l’Afrique devrait décider de reprendre sa véritable indépendance des mains des occidentaux. Le continent Africain qui est riche de gisements minéraux et de terres fertiles, aurait en effet toutes les potentialités pour devenir la première puissance économique planétaire, mais il est encore opprimé sous la coupe coloniale des grandes puissances de la terre." Ce sont les paroles de l’ex-président brésilien LULA DA SILVA ,qui était en Guinée équatoriale pour la réunion des chefs d’États Africains.

Lula a invité les chefs d’état à ouvrir les yeux sur ce qui se passe en Afrique ces derniers mois , en Libye et en Côte d’Ivoire : l’interférence de la France et des États-unis constitue un sérieux danger pour la souveraineté Africaine et pour les futures générations.

Durant l’assemblée générale sur le rôle des jeunes africains, une session détachée de la réunion avec comme thème la crise libyenne, Lula a accusé les chefs Africains d’être "avides, assoiffés de pouvoir, de trahir leurs propres pays et surtout d’être des serviteurs de l’Occident qui saccage le continent noir et piétine sa souveraineté".

"La devise : "chacun pour soi, Dieu pour tous" que plusieurs chefs d’état ont fait leur ne vous emmènera pas loin en Afrique."

Il faut le sens de la « responsabilité », de « l’humilité », de « la dignité » et de«  l’Unité » pour bien gouverner a-t-il dit.
Lula a mis en garde et critiqué les leaders africains qui sont arrivés au pouvoir par un coup d’état ou à la demande des puissances occidentales.

Il a ensuite donné une leçon de gouvernance en critiquant et dénonçant le monopole des 5 pays du monde : "L’UNION AFRICAINE a 1,4 milliard d’habitants, l’AMERIQUE LATINE 400 000, et il est inconcevable que les USA, LA FRANCE, LA CHINE, LA RUSSIE ET LA GRANDE BRETAGNE dictent la loi au conseil de sécurité de l’ONU, surtout que la crise économique mondiale provient des États-Unis !!!"

Il a aussi critiqué le fait que l’UNION AFRICAINE soit financée seulement par 5 pays africains et le reste par des « donateurs » occidentaux. En conséquence elle ne ne peut servir les intérêts de l’Afrique ni avoir du poids au niveau international . C’est cette même U.A qui légitime les coups d’états, les rébellions ou actions illégales pour l’obtention du pouvoir en Afrique, ignorant la volonté du peuple et la finalité des élections.

Beaucoup de chefs d’états présents ont écouté la tête basse, les paroles de l’ancien président brésilien qui a dénoncé l’invasion française dans le continent noir. "La France nourrit et arme les rebelles dans des pays qui ont cessé d’être ses colonies" interférant " dans les affaires internes de pays africains". La référence à la la Côte d’Ivoire, où Paris par la force a enlevé le président GBAGBO pour mettre à Ouattara à sa place, était claire.

Si pour la Cote d’Ivoire,rien a été fait pour arrêter le coup d’État, il est temps pour l’Union Africaine de prendre des mesures pour demander "le cessez le feu immédiat en Libye."

Jacob Zuma, le président d’Afrique du Sud, un des quelques chefs d’état qui tient tête à l’occident a approuvé en ajoutant qu’il avertissait les forces de la coalition qu’elles n’avaient pas le droit de faire un assassinat politique en tuant Kadhafi.

Silence dans la salle de l’UA où les présidents aux ordres de l’occident étaient nombreux : ABDOULAYE WADE du Senegal qui est allé à Benghazi pour reconnaitre le gouvernement des rebelles , BLAISE COMPAORE du Burkina Faso qui ha soutenu la rébellion de OUATTARA en Côte d’Ivoire contre GBAGBO, YOWERI MUSEVENI de l’Uganda qui combat les AL Shabaab en Somalie , PAUL KAGAME du Rwanda qui pille pour le compte de l’occident, Denis SASSOU N’GUESSO du Congo Brazzaville , IDRISS DEBY du TCHAD, PAUL BIYA du Cameroun, FAURE GNASSINGBE du Togo, ODIMBA ALI BONGO du Gabon et la dernière recrue des puissances de l’oppression, ALLASSANE OUATTARA de la Côte d’Ivoire !

Tous présidents qui font de l’Afrique une proie facile de l’Occident.

D’après la traduction de Kouame Celestin N’Brah



Version imprimable de cet article Version imprimable | envoyer l'article par mail title= Envoyer par mail

Commentaires

Annonces

SIGNEZ LA PETITION !!

JPEG - 10.4 ko

Pour signer cliquer ici (pétition en fin d’article) ou (direct pétition)


Brèves

2 mars - ENFIN ! Fernando Gonzalez, l’un des cinq Cubains, a été libéré

Fernando Gonzalez, l’un des cinq Cubains, a été libéré Le combattant antiterroriste (...)

10 janvier - SMCM de Marseille : Victoire d’une lutte exemplaire

Les sirènes des navires n’ont peut-être pas retenti dans les ports de Corse et de (...)

12 décembre 2013 - Palestine : Ça bouge en Europe. Que fait la France ?

Il y a un mois le Pré­sident de l’AFPS adressait une lettre au Premier Ministre pour lui (...)

18 novembre 2013 - Lettre ouverture de Taoufiq Tahani, président de l’AFPS, à François Hollande

Monsieur le Président de la République, Vous vous rendez ces jours-​​ci en Israël (...)

17 octobre 2013 - Rencontre du CRIF avec le Parti Communiste

Le CRIF, cette officine communautariste qui soutient l’occupation et tous les dirigeants (...)

23 septembre 2013 - La France humiliée par l’armée israélienne d’occupation

Des diplo­mates euro­péens ont été mal­menés le 20 sep­tembre, à Khirbet al Makhoul dans la (...)

22 septembre 2013 - Maroc : la voiture du 1er ministre bloquée par les chômeurs

Maroc. Le premier ministre Benkirane bloqué par les diplômés chômeurs Benkirane sauvé par la (...)

30 juillet 2013 - Justice : La taxe de 35 euros enfin supprimée

Communiqué de la CGT L’instauration d’un timbre fiscal de 35 €, décidée par (...)

16 juillet 2013 - ISRAËL : Ce que dit l’arrestation d’un enfant de cinq ans.

Arres­ta­tions, déten­tions arbi­traires, vio­lences, torture à l’encontre des enfants : (...)

10 juillet 2013 - Les 500 plus riches de France se sont enrichis de 25% en un an

Une dépêche AFP nous apprend que l’hebdomadaire Challenge signale ce jeudi 11 juillet un (...)