La Fontaine l’avait oubliée...

samedi 12 avril 2008
popularité : 4%

.
.
.

Le corbeau et le lapin

Le corbeau sur un arbre perché
Ne foutait rien de la journée.
Le lapin voyant le corbeau
L’interpella et lui dit aussitôt :

Moi aussi, comme toi, puis-je m’asseoir
Et ne rien foutre du matin jusqu’au soir ?

Le corbeau lui répondit de sa branche :
-Bien sûr, ami à la queue blanche,
Dans l’herbe verte tu peux te coucher
Et ainsi de la vie profiter.

Blanc lapin s’assit alors par terre,
Et sous l’arbre resta à ne rien faire,

Tant et si bien qu’un renard affamé,
Voyant ainsi le lapin somnoler,
S’approcha du rongeur en silence,
Et d’une bouchée en fit sa pitance

Moralité :
Pour rester assis à ne rien glander
Il vaut mieux être très haut placé

Texte de Jacques Lapeyre transmis par Pat



Commentaires

samedi 12 avril 2008 à 20h30

Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur